Désactivé Preloader

Quel tarif pour une pompe à chaleur ?

19 juillet 2021

Le prix d’une pompe à chaleur dépend du type de matériel que vous choisissez. Il faut prendre en compte son coût, mais aussi celui de l’installation et de l’entretien. Différentes aides vous permettent également de réduire la facture. De plus, une PAC vous permet de réaliser des économies d’énergie substantielles, ce qui peut permettre de relativiser le coût de revient de l’appareil.

Le prix d’une pompe à chaleur est très variable ! En effet, tout dépend de votre installation, de vos besoins et des aides auxquelles vous êtes éligible. Faisons le point sur l’ensemble des paramètres à prendre en compte pour estimer le budget à prévoir.

Les différentes sortes de pompes à chaleur

Performante et écologique, la pompe à chaleur (PAC) offre de nombreux avantages. C’est pourquoi elle est particulièrement prisée dans les logements neufs. Toutefois, tous les modèles de PAC n’ont pas le même prix.

Il existe en effet différents types de PAC, à, privilégier en fonction de vos besoins :

  • La PAC air-air (aérothermique) puise de l’énergie dans l’air, le réchauffe et le réinjecte dans le logement.
  • La PAC air-eau récupère également les calories présentes dans l’air, mais les réinjecte dans l’eau du circuit de chauffage et de l’eau sanitaire.
  • La PAC géothermique puise la chaleur dans le sol pour chauffer l’eau du circuit de chauffage et des sanitaires.
  • La PAC hydrothermique fonctionne sur le même principe que la PAC géothermique, mais va puiser la chaleur dans les nappes phréatiques.

Combien coûte une pompe à chaleur ?

Le prix d’une pompe à chaleur dépend de son mode de fonctionnement. Pose comprise, il faut compter :

  • de 5 000 à 11 000 euros pour une PAC air-air ;
  • de 10 000 à 16 000 euros pour une PAC air-eau ;
  • de 14 000 à 18 000 euros pour les PAC géothermiques et hydrothermiques.

Au-delà du matériel à proprement parler et de la pose, il faut prendre en compte d’autres éléments :

Le forage, environ 100 euros par mètre linéaire pour une PAC géothermique à capteurs verticaux. Les émetteurs de chaleur, qui permettent de diffuser cette dernière. Par exemple, comptez 3 000 à 5 000 euros pour un système de radiateurs basse température, 40 à 75 euros le m² pour les planchers chauffants. Pour un ventilo-convecteur (bloc de ventilation), il faut débourser entre 600 et 2 000 euros.

Le prix d’une pompe à chaleur dépend donc du système choisi qui, lui, est fonction de différents éléments :

  • le climat de la région dans laquelle se situe le logement ;
  • la surface des pièces ;
  • le nombre d’occupants ;
  • la configuration du chauffage existant.

Prix d’une pompe à chaleur : l’importance de l’entretien

L’entretien d’une pompe à chaleur est obligatoire. Il doit être effectué par une entreprise qualifiée et certifiée. Dans ce cadre, le chauffagiste vérifie le fonctionnement correct de l’installation et le bon état général du matériel, notamment l’étanchéité du circuit frigorifique. Vous avez le choix entre une visite ponctuelle (environ 150 euros) et un contrat de maintenance annuel (environ 250 euros).

Les aides pour réduire le coût d’une pompe à chaleur

Si installer une pompe à chaleur peut paraître onéreux, il faut mettre ce coût en perspective avec les économies réalisées en matière de consommation d’énergie, qui vont dépendre de différents facteurs, notamment de l’isolation de votre logement. On estime qu’une PAC est rentable au bout de 5 à 10 ans.

De plus, pour remplacer son ancien système de chauffage par une pompe à chaleur, il existe différentes aides vous permettant d’alléger votre facture de plusieurs milliers d’euros, notamment pour les ménages les plus modestes :

  • MaPrimeRénov’ ;
  • le coup de pouce chauffage, bonification accordée dans le cadre des CEE (certificat d’économies d’énergie) ;
  • l’éco-prêt à taux 0 ;
  • les aides des collectivités locales ;
  • la prime énergie de TotalÉnergies.

N’hésitez pas à solliciter notre équipe pour établir votre devis.

Tags : pompe à chaleur, pac, énergie, économie