Désactivé Preloader

Pouvoir d'achat: l'assurance de prêt réformée, une bulle d'oxygène pour les emprunteurs

12 février 2022

Des milliers voire des dizaines de milliers d'euros d'économies à faire sur l'assurance de prêt.

Quand on prend un crédit pour acheter une maison, on prend quasi systématiquement l'assurance de la banque qui fournit le crédit: la fameuse assurance de prêt. Sauf que les assurances des banques sont deux à trois fois plus chères que chez les assureurs alternatifs. On peut en moyenne économiser 8.000 euros par crédit en passant à la concurrence. Mais jusque là les fenêtre de tir pour changer de fournisseur était très limitées. Mais les députés et sénateurs se sont finalement mis d'accord sur une loi qui permettra de changer d'assurance de prêt quand on veut. Cette résiliation à tout moment entrera en vigueur au 1er juin pour les nouveaux contrats. Pour ceux qui ont déjà un crédit, ce sera dès le 1er septembre: les choses vont donc bouger beaucoup plus vite que prévu.

C'est tant mieux pour le pouvoir d'achat des Français.Pas sûr que cela va permettre d'acheter plus grand et plus cher mais on va avoir un peu plus de pouvoir d'achat. C'est une bulle d'air, d'oxygène qui ne peut pas faire de mal."

Le droit à l'oubli révisé

D'autres mesures vont permettre de faire des économies. La première d'entre elle concerne le droit à l'oubli: pour acheter, il est obligatoire de réveler certaines maladies à celui qui va nous assurer, y compris même lorsque cette maladie a été guérie : c'est le cas des cancers. Jusque là il fallait que ce soit écoulé un délai de 10 ans après la rémission pour pouvoir passer sous silence notre cancer. La loi en passe d'être définitivement votée d'ici 15 jours, ramène ce délai à 5 ans. Pour les emprunteurs, c'est une très bonne nouvelle. Pendant ce délai, la personne qui a emprunté paie plus cher son assurance. Sur ces cinq années de gagner, les emprunteurs pourront diviser par 2 le coût mensuel de leur assurance.

Le questionnaire de santé supprimé

Pour fixer le tarif de votre assurance, les banques et les assurances font systématiquement remplir un questionnaire de santé aux futurs assurés pour savoir quels sont les risques à vous assurer et éventuellement vous faire payer plus cher: poids, taille, maladies chroniques, pratique de sport à risque... La loi prévoit désormais de faire disparaître ce questionnaire pour tous les crédits de moins de 200.000 euros, soit près de la moitié des crédits, pour un acheteur seul, 400.000 euros si deux personnes souhaitent emprunter.

Pour revoir dès aujourd’hui votre assurance emprunteur, contactez nos services.

Tags : Pouvoir d'achat, prêt, réforme, emprunteurs, crédits