Désactivé Preloader

Face à la hausse des prix de l'énergie, les fournisseurs réduisent leurs offres

24 octobre 2021

Les fournisseurs d'électricité et de gaz sont dans la tourmente depuis plusieurs jours en raison de la hausse des prix de l'énergie. En France, les offres ont été réduites de moitié depuis l'été. Une crise énergétique qui intervient alors que RTE présente lundi ses six scénarios pour imaginer l'avenir de la production d'électricité en France.

C'est une véritable crise que traversent les fournisseurs de gaz et d'électricité. La hausse des prix qui court depuis plusieurs semaines menace la survie des fournisseurs au Royaume-Uni et en Allemagne. En France, les opérateurs réduisent la voilure en espérant que les prix redescendent. Au total, le nombre d'offres de gaz et d'électricité a été divisé par deux depuis cet été. Il y avait une centaine d'offres en électricité, il n'en reste plus que 50. Par exemple, le distributeur Leclerc a mis fin à ses contrats électricité. De même, pour le gaz, il y avait une soixantaine d'offres en France, il en reste désormais moins de 30.

La peur des fournisseurs de ne plus être rentables

Cette réduction des offres illustre bien la panique des fournisseurs qui ont peur de ne plus être rentables. Face à la crise énergétique, ils revoient également leurs tarifs. "En gaz, comme les prix changent le 1er du mois, on a beaucoup de changement ce jour-là, mais ensuite ça ne bouge plus. Or, là, on a certains fournisseurs qui ont changé leurs prix trois fois", observe Caroline Keller, du médiateur de l'énergie. "Ça donne l'impression qu'au vu des conditions de marché, les fournisseurs réfléchissent, changent leur stratégie et modifient leurs prix."

Les consommateurs doivent donc être vigilants. Si le contrat garantit un tarif sur une certaine durée, le fournisseur ne peut pas modifier ses prix. En revanche, pour les autres types de contrats, il en a tout à fait le droit. Il doit simplement prévenir le consommateur un mois avant sa modification du tarif.

Six scénarios pour imaginer l'électricité de demain

La crise de l'énergie est d'autant plus un problème que les besoins en électricité vont augmenter dans les prochaines années. Après deux ans et demi de recherches, RTE, le gestionnaire du réseau électrique à haute tension en France, présente lundi six scénarios de production. Objectif : atteindre la neutralité carbone d'ici 2050. Parmi ces scénarios, trois mixent énergies renouvelables et nucléaire, et les trois autres imaginent une production électrique issue à 100% du renouvelable. L'éolien devrait d'ailleurs jouer une part importante dans ces scénarios.

En 2021, encore 70% de l'électricité produite en France est issue du nucléaire. Le gouvernement veut ramener cette part à 50% d'ici 2035, et c'est ensuite qu'il faudra déterminer quelle place aura le nucléaire en France. Les six scénarios présentés par RTE sont attendus car les besoins en électricité vont augmenter, avec notamment une forte électrification des usines ou du parc automobile. Le président Emmanuel Macron devrait prendre la parole avant la fin de l'année pour se prononcer sur la poursuite du programme de construction d'EPR, les centrales nouvelles générations.

Tags : prix, énergie, fournisseurs, offres, mesures