Désactivé Preloader

Économies d’énergie : comment obtenir le nouveau coup de pouce thermostat ?

26 Juin 2020

Le gouvernement lance une nouvelle aide de 150 euros pour l’installation de thermostats intelligents, visant à réduire la consommation d’énergie.

Après les "Coups de pouce chauffage" et "Coups de pouce isolation", voici le "Coup de pouce thermostat". Ce 25 juin 2020, le gouvernement lance une nouvelle aide pour l’installation de thermostats intelligents, appareils de pilotage du chauffage visant à diminuer la consommation d’énergie.

D’un montant de 150 euros, ce coup de pouce doit couvrir près de la moitié des coûts d’installation. Avec, à la clé, de substantielles économies d’énergie à réaliser...

Selon l’Agence de l’environnement et de la maîtrise de l’énergie (Ademe), un simple système de régulation de la température - comme des robinets thermostatiques - permet d’économiser en moyenne 10% d’énergie.

Les systèmes programmables, permettant notamment de réguler la température par pièce ou par zone de chauffage, peuvent quant à eux permettre de faire chuter la consommation de près de 20% ! Ce sont ces appareils qui sont justement visés par la nouvelle prime.

Installation de 20.000 à 40.000 thermostats par mois

L’opération, grâce à laquelle le gouvernement espère l'installation de 20.000 à 40.000 thermostats intelligents par mois, repose sur les Certificats d’économie d’énergie (CEE). Ce dispositif impose pour rappel aux fournisseurs d’énergie de contribuer au financement des travaux d’amélioration de la performance énergétique chez les particuliers (isolation des combles, remplacement d’une chaudière, etc.). Les entreprises signataires de la charte “Coup de pouce” - principalement des vendeurs d’énergie - proposent des offres de travaux ou d’installation d’équipements, pour lesquels ils versent une prime bonifiée, visant à réduire au maximum le reste à charge. Ici, la prime s’élèvera donc à 150 euros.

A lire aussi - Des solutions pour garder le contrôle de sa facture de gaz et d’électricité

Pour en bénéficier, votre logement doit tout d’abord être muni d’un système de chauffage individuel. Et ce quelle que soit l’énergie consommée : fioul, électricité, gaz ou bois...

Il faudra ensuite demander un devis pour l’installation à un professionnel reconnu garant de l’environnement (RGE). Attention toutefois à bien faire votre demande de prime avant de signer ce devis ! La demande se fera directement auprès d’une entreprise signataire de la charte Coup de pouce. Après quoi vous pourrez accepter l’offre de cette entreprise, avant de signer le devis du professionnel RGE. Une fois les travaux réalisés, envoyez l’ensemble des pièces justificatives (factures, attestations sur l'honneur, etc.) à l’entreprise délégataire de CEE, qui vous versera alors la prime, par virement, par chèque, en déduction de la facture finale ou en bon d’achats, selon les cas. A noter que même les bailleurs peuvent bénéficier de cette aide.

A lire aussi - Changement de fournisseur de gaz et d’électricité, nous répondons à vos questions.

Tags : Allocations, CAF, RSA, gaz, pouvoir d'achat