Désactivé Preloader

Comment financer ses travaux ?

30 Janvier 2021

Lorsque l’on achète un bien ancien nécessitant des travaux, mieux vaut bien évaluer son budget, pour l’inclure dans son crédit immobilier, dont le taux est plus intéressant qu’un prêt travaux. Toutefois, de nombreuses aides existent pour baisser la facture.

Réaliser des travaux dans son nouveau logement peut coûter cher. Mieux vaut chiffrer le montant des travaux en amont afin que la note ne grimpe pas par la suite.

Plusieurs solutions existent pour financer ses travaux : du prêt travaux de la banque aux aides au logement. Certaines pouvant être cumulées.

Les aides de l’Etat

MaPrimeRénov est une aide née de la fusion entre le CITE (crédit d’impôt pour la transition énergétique) et les aides de l’ANAH (Agence nationale de l’habitat). Initialement destinée aux ménages les plus modestes, elle est étendue depuis le 1er octobre 2020 aux revenus intermédiaires et aisés. Sa vocation est de réduire le reste à charge des travaux de rénovation énergétique éligibles à la prime.Le montant de l’aide varie en fonction des revenus. Elle est plafonnée à 40% du montant des travaux pour les plus aisés, à 60 % pour les revenus intermédiaires, et à 90% pour les plus modestes. Une bonification est offerte pour les sorties de passoire énergétique. Par ailleurs, elle est cumulable avec d’autres aides.

La TVA réduite

Le propriétaire peut bénéficier ainsi d’une TVA réduite à 5,5%, non seulement pour les travaux de rénovation énergétique, mais aussi pour les travaux induits par eux (la dépose du carrelage par exemple). Seules conditions : le logement doit être achevé depuis plus de deux ans, et les travaux réalisés par une entreprise RGE (reconnue garante de l’environnement).Et si les travaux concernent une extension ou le changement de destination d’une pièce, le propriétaire peut bénéficier d’une exonération de taxe foncière pendant deux ans. Mieux vaut penser à déclarer ses travaux au fisc.

La prime énergie

Les fournisseurs d’énergie ont l’obligation de participer à la réduction de la consommation d’énergie des logements. En échange, ils reçoivent des certificats d’énergie. Quant au propriétaire, il peut faire réaliser des travaux d’économie d’énergie à moindre coût: isolation des murs, l’isolation de la toiture, des planchers, l’installation de fenêtres à double vitrage, le remplacement d’un mode de chauffage…

Les prêts aidés

Toujours dans le cadre des travaux de rénovation énergétique, il est possible de bénéficier d’un éco-prêt à taux zéro jusqu’à la fin de l’année 2021. Le montant est plafonné à 30 000 €.Le prêt à taux zéro n’est pas seulement destiné à l’achat dans le neuf. Avec le Prêt à taux zéro dans l'ancien, il est possible d'engager une rénovation de toute nature, à condition que le montant représente 25% du montant du prix du bien. Seules conditions : entreprendre les travaux dans les trois ans qui suivent l’acquisition, et que le logement soit la résidence principale au maximum 1 an après la fin des travaux. Sont éligibles la création de nouvelles surfaces, la modernisation, l’assainissement ou l’aménagement des surfaces habitables.

Le crédit travaux

Parfois plus souple, le crédit travaux est une solution pour financer ses travaux. La comparaison des banques et de leurs conditions est une étape importante afin de réduire le taux proposé. Toutefois, le crédit travaux devra être remboursé et la mensualité s'ajoutera à celle du crédit immobilier, ce qui peut parfois peser lourd dans les finances d'un ménage.

Pour toute information concernant, votre assurance de prêt, un regroupement de crédit, nos conseillers sont à vos côtés.

Tags : banques, tarifs, impots, facture, économie